Feedback

Informations

Historica narratio profectionis et inaugurationis serenissimorum belgii principum Alberti et Isabellae, Austriae archiducum. Et eorum optatissimi in Belgium adventus, rerumque gestarum et memorabilium, gratulationum, apparatuum et spectaculorum in ipsorum susceptione et inauguratione hactenus editorum accurata descriptio

Author(s), creator(s), collaborator(s) : Bochius, Joannes; Gallé, Theodore; Momper, Josse de
Type of the represented object : Book

Détails
Original object location: Réseau des Bibliothèques
Author(s), creator(s), collaborator(s): Bochius, Joannes (1555-1609) (author)
Gallé, Theodore (1571?-1633) (engraver)
Momper, Josse de (1564-1635) (illustrator)
Editor: Antverpiae : Ex officina Plantiniana, apud Ioannem Moretum
First publication of the original object: 1602
17th century
Modern times (1492-1789)
Place of creation of the original object: Anvers (Belgique)
Identifiant(s): R00367D (cote ULiège)
708403854 (code-barres ULiège)
Original object language: Latin
Description: Signatures : A-Y⁴ Z² a-b² c⁴ d² e⁴ f-k² l-m⁴ n² o-q⁴ r² s⁴ t-v² x⁴ y² z⁴ 2A² 2B-2D⁴ 2E² 2F-2T⁴ 2V⁶ 2X-2Z⁴, ²2A⁴ ✝⁶

Empreinte: ise, n-n- stin uane (3) 1602 (R) (exemplaire ULg)
Material, support of the original object : Papier
Dimensions, weight or duration: 38 cm
Physical description of the represented object : 500 pages, 12 pages non numérotées : illustrations. 2°
Keyword: Albert (archiduc d'Autriche . 1559-1621); Isabelle-Claire-Eugénie (infante d'Espagne. 1566-1633); Entrées (cérémonies) -- Dans l'art; Estampe -- Flandre (Comté) -- 16e siècle -- Thèmes; motifs; Estampe -- Flandre (Comté) -- 17e siècle -- Thèmes; motifs
CREF classification(s): Histoire
Arts
Classification(s): Arts & humanities => History
Arts & humanities => Art & art history
Original object linked resource: USTC 1003316
Other contributor(s): Moretus, Jan (1543-1610) (printer-bookseller)
Part of: Public domain
Permalink: http://hdl.handle.net/2268.1/4286

pdf.png
R00367D.pdf
Description:
Size: 347.7 MB
Format: Adobe PDF
Access type:: Open Access
Scientific presentation

En 1598, le roi d’Espagne Philippe II cède à sa fille Isabelle et à Albert, le futur époux de celle-ci, la souveraineté sur les Pays-Bas, territoires relevant de son autorité depuis que son père, Charles Quint, avait abdiqué près de 45 ans plus tôt. Les Pays-Bas sont secoués depuis des décennies par une révolte anti-espagnole si importante que les provinces du Nord ont déclaré, en 1581, leur indépendance. En renonçant aux Pays-Bas au profit d’Isabelle et Albert, Philippe II espère mettre fin à la révolte, ramener la paix dans ces provinces exsangues et forcer les provinces rebelles à renoncer à leur indépendance. Il compte aussi sur l’arrivée de ces deux princes pour renforcer le catholicisme dans ces régions et lutter contre le calvinisme qui s’est vigoureusement développé dans les provinces du Nord.

Isabelle et Albert arrivent dans les Pays-Bas à la fin de l’été 1599. Comme le veut la tradition, ils se rendent dans les villes principales des provinces qui leur ont été confiées et y font leurs entrées solennelles. Il était en effet d’usage que les souverains, après leur intronisation, soient accueillis par les villes lors de cérémonies souvent spectaculaires à l’occasion desquelles ils recevaient les clés de ces villes tout en jurant d’en respecter les privilèges en échange de son allégeance. C’est ainsi qu’Albert et Isabelle sont reçus lors de cérémonies triomphales à Louvain, Bruxelles, Malines et Anvers (1599) puis à Termonde, Gand, Courtrai, Lille, Tournai, Douai, Arras, Cambrai, Valenciennes, Mons et Binche (1600). Ce sont ces cérémonies qui sont décrites dans cet ouvrage de plus de 500 pages, compilé par le célèbre poète néo-latin Joannes Bochius (ou Jan Boghe). Bochius avait été nommé secrétaire de la ville d’Anvers en 1585 par Alexandre Farnese et, à ce titre, avait été impliqué par les autorités urbaines dans l’organisation des cérémonies anversoises dont, fort de son excellente culture humaniste, il avait conçu les décors et rédigé les inscriptions. Les bourgmestres anversois lui avaient également confié la rédaction d’une relation imprimée desdites cérémonies ainsi que des célébrations organisées dans les autres villes. C’est ainsi qu’une « narration historique » (historica narratio) de l’arrivée d’Albert et Isabelle dans les Pays-Bas, accompagnée d’une « description exacte » (accurata descriptio) des apparats et spectacles imaginés dans les diverses villes qui les ont accueillis, sort en 1602 des presses de Jan Moretus, qui avait succédé à Christophe Plantin, et dont les archiducs avaient visité l’atelier au lendemain de leur entrée. Tout le récit n’est pas l’oeuvre de Bochius qui y intègre de nombreuses épigrammes de poètes des Pays-Bas et reprend, pour l’entrée de Gand, une relation rédigée par Maximilianus Vrientius (ou Maxilien De Vriendt), secrétaire de cette ville ainsi que poète néo-latin réputé. Il fait de même, pour l’entrée de Valenciennes, avec la relation rédigée par l’historien Henri d’Oultreman .

On trouve dans cet ouvrage des descriptions détaillées des arcs de triomphe, des statues colossales, des structures éphémères, des tableaux vivants imaginés pour l’occasion. Les descriptions anversoises sont cependant les seules à être accompagnées de gravures sur cuivre, au nombre de 28, qui s’ajoutent à quatre riches frontispices ouvrant respectivement le volume, la description des célébrations anversoises, celles de Gand et celles de Valenciennes. Ces illustrations, conçues par Joos de Momper le Jeune, ont été gravées par l’atelier de Théodore Galle. Le premier a été payé par la ville d’Anvers, le second par Jan Moretus, soucieux de perpétuer la production de livres illustrés dont Christophe Plantin avait fait une spécialité de son atelier. Elles représentent les 22 monuments éphémères, construits à Anvers pour l’entrée d’Albert et Isabelle par une armada de charpentiers, sculpteurs, peintres et autres artisans pour être immédiatement démontés après les festivités.

Cet ouvrage, qui réunit éléments textuels et visuels pour rendre compte de ces solennités publiques, ne doit toutefois pas être considéré comme le récit fidèle d’une expérience éphémère qui serait ainsi figée pour toute l’éternité. Comme tout livre de fête, il propose des clés de lecture de la célébration qui guident le lecteur, orientent sa compréhension des programmes complexes mis en œuvre et façonnent la mémoire qu’il a de l’événement. Il offre ainsi une représentation idéalisée des cérémonies, voire une véritable recréation de ces célébrations dans le but d’en renouveler les effets. L’Historica narratio avait également pour objectif de célébrer l’arrivée des nouveaux souverains dans les Pays-Bas comme champions de la paix et restaurateurs de l’ordre. L’appendice qui clôt l’ouvrage le prouve de manière éloquente : un long récit suivi d’épigrammes relate la victoire des Archiducs contre les Provinces-Unies à Bois-le-Duc à la fin de novembre 1601. Cette victoire était attendue par Jan Moretus, qui n’avait cessé de postposer la publication de l’ouvrage, dans l’attente d’un coup d’éclat des archiducs.

Enfin, on soulignera que l’Historica narratio, dont le coût de réalisation très élevé a été partagé entre la ville d’Anvers et l’imprimerie Plantin-Moretus, ne fut jamais réédité. Les descriptions des entrées de Gand et Valentiennes par Vrientius et d’Oultreman firent toutefois l’objet de tirages séparés, mais extrêmement limités. L’Université de Liège possède l’un des très rares exemplaires du récit de d’Oultreman .

On ignore quand et comment l’exemplaire de l’Historica narratio numérisé ici est entré dans les collections de l’Université de Liège. Il est également malaisé d’identifier ses différents propriétaires antérieurs. Il ne porte qu’une seule marque d’appartenance, soit des armes dorées présentes sur les deux plats qui n'ont toutefois pas encore été identifiées.


Transitions

Annick Delfosse
Professeure

Cette présentation a été réalisée dans le cadre de la collection "Arm@rium Universitatis Leodiensis. La bibliothèque virtuelle du Moyen Âge et de la première Modernité de l’Université de Liège", développée par l'Unité de Recherche Transitions .


Citer cette présentation :
Delfosse A., « Joannes Bochius, Historica narratio profectionis et inaugurationis serenissimorum belgii principum Alberti et Isabellae, Austriae archiducum. Et eorum optatissimi in Belgium adventus, rerumque gestarum et memorabilium, gratulationum, apparatuum et spectaculorum in ipsorum susceptione et inauguratione hactenus editorum accurata descriptio, Anvers, Jan Moretus, 1602, 2° (Liège, Bibliothèque Alpha, R00367D) », in Arm@rium Universitatis Leodiensis. La bibliothèque virtuelle du Moyen Âge et de la première Modernité de l’Université de Liège, septembre 2018. http://hdl.handle.net/2268.1/4286
Bibliographie :

Items in DONum are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.